Pas d’odeur avec la culotte menstruelle : on vous met au parfum !

Pas d’odeur avec la culotte menstruelle : on vous met au parfum !

Tenter l’aventure de la culotte menstruelle pour traverser vos cycles féminins, c’est votre envie et on vous comprend ! C’est un geste écolo, zéro-déchet et zéro contrainte aussi. Vous vous sentez prête à profiter du confort de la culotte menstruelle, mais une question un peu taboue vous taraude : est-ce qu’il risque d’y avoir des odeurs ? Autrement dit, les culottes menstruelles sentent-elles mauvais ? 

Rassurez-vous, on a pensé à tout. Vivre ses règles en culotte menstruelle et sans odeur, c’est possible… les doigts dans le nez !

Les odeurs pendant les règles, on les a dans le nez

Avoir ses règles, ça sent quoi ?

Le corps humain produit naturellement mille et une effluves différentes, sécrétées par des glandes. Chaque femme et chaque homme possède un odeur unique et naturelle, que nous tentons souvent de dissimuler à coups de parfum et déodorant et autres produits chimiques. Pourtant, dégager une odeur ne signifie pas sentir mauvais, et encore moins que nous ne sommes pas propres et hygiéniques !

Les menstruations n’échappent pas à … la règle. Composée de sang, mais également de mucus, de bactéries naturellement présentes dans le vagin ou encore de muqueuse utérine, l’odeur des règles est particulière. Elle n’est pas seulement métallique comme le sang et c’est bien normal. 

Avoir ses règles, ça sent donc forcément quelque chose, mais ça ne sent pas mauvais. 

Néanmoins, les bactéries qui peuvent se développer lorsque votre flux stagne dans votre protection favorisent l’apparition des odeurs. C’est là que votre culotte menstruelle intervient : avec elle, pas de mauvaises odeurs ! Et si c’est le cas malgré tout, c’est sans doute le signe d’un problème.

À quoi peuvent être dues les mauvaises odeurs intimes ?

Comme tout phénomène inhabituel, une mauvaise odeur intime doit vous interpeller. Si senteur trop forte et désagréable il y a, c’est qu’une infection pointe probablement le bout de son nez.

Contrairement aux idées reçues, une mycose vaginale ne produit pas de nuisances olfactives. Le développement du candida albicans provoque uniquement démangeaisons et irritations au niveau de la vulve et du vagin.

Si vous êtes incommodée par une très forte odeur lors de vos règles (ou même en dehors), il pourrait s’agir d’une vaginose

Cette inflammation causée par un déséquilibre du pH de la flore vaginale est souvent due à l’utilisation de savons inadaptés et à une hygiène intime excessive (eh oui !). La douche vaginale avec laquelle nous pensons lutter contre les mauvaises odeurs intimes est à proscrire, car elle détruit la flore vaginale qui protège votre intimité.

La vaginose est bénigne bien que désagréable : allez consulter votre gynécologue qui vous prescrira le traitement adapté.

En dehors d’une pathologie, porter une culotte menstruelle pendant vos règles vous garantit un cycle menstruel sans odeur. Mais comment fait-elle ?

Votre culotte menstruelle mène les odeurs par le bout du nez

Une protection sans parfum ni nanoparticules d’argent

Les odeurs intimes sont taboues et gênantes pour les femmes, durant leurs règles ou même au-delà. 

Dans les protections hygiéniques jetables, les mauvaises odeurs sont causés par la macération dans les fibres plastiques. Les fabricants ont choisi de masquer ce désagrément en ajoutant parfums de synthèse et autres substances chimiques à leurs serviettes ou leurs protège-slips. Conséquence : des irritations de la vulve et des démangeaisons causées par ces produits toxiques.

Pourtant, des solutions naturelles existent pour éviter la prolifération des odeurs liées aux règles ! 

Votre culotte menstruelle est conçue avec des tissus respirants dont les propriétés neutralisent les odeurs, le tout sans perturbateurs endocriniens ni substances néfastes pour votre hygiène intime. 

Le label Oeko-Tex standard 100 dont bénéficie la quasi-totalité de nos matériaux vous assure une culotte menstruelle saine, certifiée sans substances nocives.

Votre protection lavable et écologique ne contient également aucune nanoparticules d’argent, dont l’efficacité antibactérienne et antifongique présenterait des risques potentiels pour la santé. Même si aucune interdiction n’existe, nous avons choisi d’accompagner vos règles et votre vie de femme sans utiliser cette substance controversée. On pense à vous avant tout !

Du tissu antibactérien et respirant pour empêcher les odeurs

Alors, votre culotte menstruelle serait-elle magique ? Eh bien presque, oui ! Soucieux de votre intimité et de votre bonne santé, votre sous-vêtement puise dans la nature ses qualités anti-odeurs pour que votre confort soit préservé. Ici, pas de plastique sur lequel le sang stagne et macère durant des heures !

  • La laine mérinos qui compose notre shorty menstruel neutralise les odeurs. Grâce à son tissage respirant et à ses fibres contenant de la kératine naturelle, les bactéries responsables des odeurs sont détruites
  • L’autre avantage de la laine mérinos, c’est son pouvoir régulateur de température, qui vous évite d’avoir trop chaud dans votre protection menstruelle. Ainsi, pas de risque de macération qui pourrait causer de mauvaises odeurs.
  • La viscose de bambou qui constitue la partie absorbante de nos culottes menstruelles, de même que le tencel (viscose d’eucalyptus) sont des tissus respirants, aux larges fibres, qui permettent d’échapper à la formation d’odeurs désagréables . Ils sont également antibactériens et captent le flux de vos menstruations en même temps que toute effluve gênante.

Nos conseils de lavage pour une culotte menstruelle toujours fraîche

En apportant le soin nécessaire à l’entretien de vos culottes menstruelles, celles-ci accompagneront votre vie de femme pendant 5 ans en moyenne. Cela donne envie de se conformer à ces quelques petits conseils de lavage :

  • Essayez de prélaver votre culotte menstruelle à l’eau froide (ou tiède, à moins de 37 degrés) dès que vous la quittez. Ainsi, le sang ne sèche pas et vous évitez toute macération des fluides, qui pourrait être responsable d’odeurs désagréables.
  • Lavez votre culotte en machine, à 30 degrés, en utilisant de préférence une lessive écologique. N’utilisez pas d’adoucissant ou de lessive grasse qui pourraient obstruer les fibres du tissu de votre culotte . En plus de limiter la capacité d’absorption du coton bio et de la viscose de bambou, la couche antibactérienne de l’insert perdrait en efficacité. Vous pourriez ainsi être confrontée à des odeurs inhabituelles.
  • Faites sécher votre culotte menstruelle à l’air libre. et oubliez le sèche-linge ! En plus de privilégier une solution écologique, vous éviterez d’abîmer ses fibres et préserverez son pouvoir anti-odeur.

Voilà, vous savez tout. Vous avez toutes les cartes en main pour être zen avec votre cycle, votre hygiène intime et votre odeur, unique et naturelle. Grâce à votre nouvelle alliée, la culotte menstruelle, sentez-vous belle, sentez-vous bien, sentez bon !

À découvrir :

  • Pas de fuites grâce à la culotte menstruelle
Avis client marguette.com
3 raisons de rejoindre le cercle des Marguettes

🌙 Vous serez une des seules à avoir accès à nos ventes privées

❤️  Marion, la fondatrice, vous guide personnellement par mail pour tout savoir de la culotte menstruelle et plus si affinités…

✨ Bonus : vous obtenez gratuitement votre tracker menstruel, l’outil idéal pour suivre vos cycles